Reprendre une boulangerie sans diplôme

Gagne-pain emblématique de la France, la boulangerie séduit beaucoup d’entrepreneurs. Gain d’autonomie, valorisation de savoir-faire, clientèle de proximité…, les atouts sont nombreux. Aujourd’hui, il est même possible de reprendre une boulangerie sans diplôme. Vous souhaitez vous lancer dans cette activité, mais ne savez pas comment vous allez vous y prendre. Voici quelques informations qui pourront vous éclairer votre lanterne.

WP-PO-RE-H2

MeetPRO

Les clés pour reprendre une boulangerie sans diplôme

Pour reprendre une boulangerie sans diplôme, en principe, il vous faut obtenir une certification. Cela requiert de détenir au moins un des trois diplômes suivants : un brevet d’études professionnelles, un CAP de boulanger ou un certificat délivré par un organisme légalement reconnu.

En tant que boulanger, vous devez aussi être apte à concevoir vos pains, baguettes et viennoiseries. Quoi qu’il en soit, vous pouvez tout de même démarrer votre activité sans diplôme.

Pour pouvoir vous lancer dans la reprise d’une boulangerie sans diplôme, vous avez différentes options :

  • Avoir de l’expérience

Il vous faut pouvoir justifier au moins trois années d’expérience à certains postes. Vous devez avoir de l’expérience en tant que gérant d’une boulangerie, boulanger salarié ou indépendant.

  • Avoir un collaborateur ou un conjoint éligible

Si vous ne possédez pas de diplôme ou ne justifiez d’aucune expérience dans ce métier, vous pouvez vous reposez sur votre conjoint ou un collaborateur. En effet, il vous est possible d’ouvrir une boulangerie dès lors que votre conjoint ou l’un de vos salariés remplit les critères suscités. Toutefois, si vous ouvrez une boulangerie grâce aux qualifications de votre conjoint, assurez-vous toutefois qu’il possède le statut de conjoint collaborateur. Ce statut n’est disponible qu’avec le statut d’entreprise en SARL.

  • Devenir une franchise

Vous n’avez pas l’obligation d’avoir un diplôme si vous ne faites pas le pain vous-même ou si vous recevez une formation.

reprendre une boulangerie sans diplôme

Ouverture d’une boulangerie sans certification professionnelle

Que vous soyez qualifié et non expérimenté, le métier de boulanger reste soumis à un certain nombre de règles. Dans la mesure où vous allez exercer votre activité de façon plus ou moins artisanale, suivre une formation s’impose. À noter par ailleurs qu’il existe différentes formes juridiques de boulangerie et ce choix peut s’avérer déterminant pour la suite de votre activité. Il est judicieux de demander conseil à un expert de l’accompagnement d’entreprise pour qu’il puisse vous conseiller dans votre cas.

Selon les conditions dans lesquelles vous allez exercer ce métier, notez aussi que vous pouvez ouvrir une boulangerie artisanale, commerciale artisanale ou purement commerciale.

Dans le premier cas, vous allez vous limiter à fabriquer des pains et devez trouver un collaborateur pour les vendre. Second cas, vous serez à la fois amené à produire et à vendre vos pains.

Et dernier cas, vous devez passer au statut de commerçant seulement lorsque votre enseigne aura recruté plus de 10 employés.

Dans tous les cas, veillez à bien vous renseigner sur les exigences réglementaires et sur le choix du statut juridique pour mettre toutes les chances de votre côté.