Reprendre un restaurant asiatique

La cuisine asiatique est l'une des plus appréciée au monde. C'est pourquoi, un peu partout en France, vous pouvez voir des restaurants asiatiques s'installer. Si vous aussi vous souhaitez vous lancer, vous pouvez choisir de reprendre un restaurant asiatique. Toutefois, il faut comprendre les subtilités de la reprise.

WP-PO-RE-H2

MeetPRO

Les modalités de reprise d’un restaurant asiatique

Reprendre un restaurant asiatique peut se faire de différentes façons :

L’achat de fonds de commerce

Le fonds de commerce regroupe les éléments tels que la licence, la marque, les meubles, les marchandises, les différents matériels utilisés, etc. Acheter un fonds de commerce de restaurant asiatique signifie donc acheter tout ce qui est nécessaire à faire tourner le commerce. Toutefois, il ne concerne en aucun cas le bâtiment.

L’achat classique

L’achat classique, c’est à la fois l’achat du fonds de commerce et du local.

La location-gérance

La location-gérance est la location du fonds de commerce. C’est-à-dire que vous pouvez exploiter le restaurant, mais en contrepartie vous devez payer une redevance au propriétaire.

 

Reprendre un restaurant asiatique, une solution rapide

La reprise d’un restaurant asiatique a l’avantage d’accélérer votre processus d’acquisition de restaurant. En effet, au lieu d’ouvrir un restaurant asiatique et de passer par de nombreuses et fastidieuses étapes, vous avez un restaurant asiatique clé en main, prêt à être exploité.

En reprenant un restaurant asiatique, vous n’aurez plus besoin de rechercher vous-même les matériels nécessaires à l’exploitation, les fournisseurs ou même le personnel. Vous avez également une clientèle déjà existante.

Cependant, cette facilité à un prix. En effet, le prix de la reprise d’un restaurant asiatique est plus important que celui d’une création. Cependant, si vous ne disposez pas du budget nécessaire vous pouvez trouver une autre source de financement pour vous aider dans votre projet de reprise.

 

plat dans un restaurant asiatique

Reprendre un restaurant asiatique : les obligations

Racheter un restaurant asiatique n’est pas seulement question de budget, il y a aussi quelques obligations.

Le permis d’exploitation

Pour pouvoir exploiter votre restaurant asiatique, vous devez obtenir un permis d’exploitation. Pour l’obtenir, vous devez vous former pour un total de 20 heures auprès d’un organisme agréé. Et si vous vendez des boissons, vous devez obtenir une licence.

Les études

Vous ne pouvez pas vous lancer et conclure l’achat d’un restaurant asiatique sans études préalables. Cela peut être une étude de marché, une analyse des comptes, une analyse concurrentielle, étude de conformité aux normes… Faire des analyses vous permettra de voir le potentiel ou les risques d’ouvrir votre restaurant. Pour cette partie de la reprise, l’idéal est de se faire accompagner par un expert de l’accompagnement en entreprise.

Un personnel qualifié

Vos cuisiniers, doivent savoir confectionner des plats asiatiques. Vous pouvez choisir un pays en particulier (chinois, vietnamien, coréen…) et donc ses spécialités.  En effet, il est primordial, pour vous et votre réputation, de présenter des plats typiques du pays choisi. C’est ce qu’attende vos clients en franchissant la porte de votre restaurant, ils ne doivent pas être déçus. Aujourd’hui, les clients peuvent poster des avis sur internet qui sont lus par vos clients potentiels. Si votre note n’est pas élevé, vous risquez de perdre des clients et donc du chiffre d’affaires.

Votre personnel doit également connaitre les règles d’hygiène d’un restaurant. Ces règles doivent absolument être respectées pour la santé de vos clients mais aussi de votre personnel.