Reprendre un salon de coiffure

Vous avez pour ambition de reprendre un salon de coiffure ? Le site de rencontre entrepreneuriale MeetPRO vous propose de découvrir des salons de coiffure à vendre et d’entrer en relation avec des professionnels de la coiffure. Par le biais d’un outil de conversion, vous pourrez échanger de manière discrète avec votre interlocuteur et par la suite vous rencontrer si vous le souhaitez.

Trouvez un salon de coiffure à reprendre

Quelles formations pour reprendre un salon de coiffure ?

La profession est réglementée, on ne s’improvise pas coiffeur ! Pour effectuer le rachat d’un salon de coiffure il est fortement conseillé d’être titulaire d’un BP (Brevet Professionnel), d’un BM (Brevet de maîtrise) de coiffure ou d’un titre RNCP. A noter qu’il est possible d’obtenir ce titre par la Validation des Acquis de l’Expérience.

Ces formations sont essentielles, car elles vous préparent au quotidien de votre activité. Au-delà des coupes, des shampooings et des colorations le responsable doit maîtriser tous les aspects liés à la gestion d’un salon. C’est à dire, l’administration de l’activité, du personnel, etc. Le responsable d’un salon de coiffure doit être familier des normes en matière de sécurité, d’affichage des prix, etc.

À défaut de diplôme, il est possible de faire valoir son expérience professionnelle (3 ans minimum).

Il est cependant possible d’ouvrir un salon de coiffure sans diplôme, si l’un de vos employés ou votre conjoint possède cette qualification.

 

Choisir un salon de coiffure à racheter

Afin de bien préparer votre reprise, il est important de vous pencher sur plusieurs aspects essentiels.

Le type d’établissement

Le premier étant, de vous interroger sur vos attentes et vos besoins. Quel type d’établissement souhaitez-vous reprendre ? Est-ce que vous désirez, vous spécialiser dans la coiffure événementielle et de mariage ? Dans une activité de barbier ? Ou proposer des prestations d’esthétiques ? En faisant le point sur votre projet et vos envies, vous pourrez trouver votre concept, mais aussi déterminer ce qui vous différenciera de vos concurrents. Cela vous permettra aussi de profiler des salons de coiffure à racheter, en fonction de vos impératifs techniques (besoins de place, matériels spécifiques, etc.)

Les locaux

Les locaux doivent également faire l’objet d’une réflexion particulière. Aurez-vous assez de place pour exercer votre activité comme vous le souhaitez et dans le respect des règles de sécurité ? Ou les locaux que vous convoitez nécessite-t-il des aménagements afin que vous puissiez exercer votre spécialité de coiffeur coloriste ou de perruquier ? Autre aspect essentiel : l’emplacement du commerce à reprendre. Est-il situé dans une rue passante, bénéficie-t-il d’une bonne visibilité, est-il facilement accessible ? La localisation de votre commerce aura un impact direct sur sa fréquentation.

La clientèle

Ensuite, il faudra vous interroger sur la typologie des clients du commerce : l’âge moyen, le sexe et le type de services demandés. Cette analyse vous permettra de déterminer si votre concept est en phase avec les attentes des habitués. En effet, si le salon que vous convoitez à une solide base clientèle qui est principalement intéressée par des prestations classiques (coupes, coiffures ou brushing), il risque d’être plus compliqué d’y proposer avec succès vos prestations de coiffeur visagiste ou de bar à coiffures.

La réputation de l’établissement

Enfin, il est conseillé de se renseigner sur la réputation de l’établissement. Le salon de coiffure qui vous intéresse jouit-il d’une certaine popularité ? Les commentaires en ligne et sur les réseaux sociaux sont-ils élogieux ? Si oui, cela est un gage de l’opérationnalité du commerce. Dans le cas contraire, il faudra fournir davantage d’effort, pour rattraper son passif et faire oublier d’éventuelles mauvaises expériences du passé.

 

Acheter un salon de coiffure

Finalement, lorsque vous aurez trouvé le salon de coiffure à céder de vos rêves, il sera important de vous faire accompagner dans vos démarches par des spécialistes de la transmission d’entreprise. En effet, pour que la transition soit la plus fluide possible et que les démarches se passent dans les meilleures conditions, il est vivement recommandé de s’entourer d’experts. Les accompagnants conseils peuvent vous guider dans les différentes étapes de la reprise de votre activité. Leur champ d’expertise respectif est varié : financement, administration, assurance, fiscalité ou encore formation.