• /
  • Dirigeant
  • /
  • Gestion entreprise : tous nos conseils pour le pilotage de votre société

Gestion entreprise : tous nos conseils pour le pilotage de votre société

Les tâches d'un chef d'entreprise sont multiples et complexes, quelle que soit la taille de la société ou du commerce. Sans doute encore plus prenantes quand il s'agit d'une PME ou TPE, car on dispose de moins de personnel d'encadrement pour gérer son entreprise, effectuer la gestion entreprise quotidienne et surveiller les divers échelons du fonctionnement. Aujourd'hui, le dirigeant doit être un manager omnipotent et omniscient, capable de s'adapter à tous les contextes économiques et techniques, bref un homme ou une femme providentiels et résistants aux épreuves...

Le management, c’est quoi ?

Derrière cet anglicisme se cache tout simplement la façon la plus efficace d’organiser et de gérer son entreprise : direction, contrôle, planification, pilotage, coordination… : la gestion entreprise. Bref un ensemble de termes qualifiant un travail collectif, en osmose entre équipe dirigeante et salariés. Cela demande intelligence, vue à long terme et savoir doser entre le technique et l’humain. Les moyens employés diffèrent selon l’importance de l’entreprise, le nombre d’employés, la branche d’activité et les objectifs. Chaque manager doit savoir prendre des risques. C’est-à-dire chercher à se développer en interne ou en externe, trouver les financements ou les partenaires adéquats.

Première préoccupation de gestion entreprise : les finances.

Souci récurrent des chefs d’entreprise : la trésorerie. Un point régulier de la comptabilité est donc primordial pour avoir en permanence une vision exacte des rentrées et sorties financières. Cela permet de voir si les objectifs fixés sont tenus et modifier rapidement le cap si besoin est. Il faut aussi vérifier s’il y a des impayés importants et réagir sans traîner pour relancer les clients « distraits ». Si la situation le permet, mieux vaut évidemment faire appel à un cabinet d’expertise comptable pour votre sérénité. En effet, ce professionnel prendra en charge non seulement les finances au quotidien, mais aussi les obligations fiscales ou juridiques et la paie de vos salariés. Il sera aussi de bon conseil pour négocier avec le fisc, votre banquier et votre assureur, trois interlocuteurs incontournables.

 

gérer son entreprise

 

Gestion entreprise : gérer les relations humaines

Vous vous impliquez fortement dans l’entreprise et faites preuve d’une discipline de fer. En effet, on n’obtient le meilleur de ses collaborateurs qu’en donnant l’exemple. Préserver une bonne ambiance est la clé d’une gestion sereine basée sur la confiance envers l’ensemble de vos employés. Le dirigeant doit penser à valoriser les compétences, proposer des avantages matériels ou pécuniaires, favoriser la promotion interne. Misez sur les bonnes idées de vos collaborateurs à travers des réunions régulières. Si vous le pouvez, renforcez également  votre équipe avec de nouvelles recrues rompues aux technologies d’aujourd’hui et de demain.

 

Marketing et communication, les deux « mamelles » de l’entreprise ?

Comme Maximilien de Béthune, Duc de Sully et fidèle ministre d’Henri IV avait dit « Labourage et pâturage sont les deux mamelles dont la France est alimentée », il est désormais impensable de ne pas intégrer marketing et communication dans une bonne gestion d’entreprise. Le mot « marketing » englobe le processus permettant de développer  l’intérêt de votre clientèle pour les produits ou services que vous proposez et d’attirer de nouveaux clients. Pour cela, on travaille sur le concept des produits, leur prix, leur distribution, leur promotion.

Quant à la communication d’une entreprise, elle est comme l’air qu’on respire, si normale et naturelle qu’on l’oublie parfois. Elle se prépare, se travaille, fait l’objet d’une vraie stratégie qu’il vaut mieux confier à des professionnels. Il faut un plan complet de communication pour atteindre non seulement les clients, mais aussi convaincre les partenaires, actionnaires, fournisseurs. Sans oublier les salariés – on parle là de communication interne – qui devront adhérer à la dynamique choisie et relayer le contenu du message en ambassadeurs convaincus de leur propre entreprise.