Comment se préparer à la transmission de son entreprise ?

Une transmission ou une cession font partie de la vie courante d'une entreprise, mais cette affaire que vous avez peut être créée ou héritée de vos parents, vous y êtes lié plus que vous imaginez et elle occupe votre quotidien. Etes-vous vraiment prêt à franchir le cap et avez-vous bien mesuré les conséquences d'un tel changement ?

WP-TA-77-DT-CE-H1

MeetPRO

Pourquoi décider de céder ?

C’est parfois l’âge qui provoque la décision, ou la maladie et l’usure du temps. Le plus souvent, l’entreprise a rythmé la vie de tous les jours avec des obligations et des horaires envahissants. Elle est aussi importante qu’un membre de la famille, vous lui avez consacré le meilleur de vous-même, quelquefois au détriment des proches, vous en avez tiré de grandes satisfactions dans les relations avec votre personnel, vos clients et fournisseurs. Vous pouvez penser aussi que le moment est venu pour des raisons financières ou pour pérenniser l’activité de la société. Enfin, si vous n’avez pas encore l’âge de la retraite, vous pouvez  tout simplement avoir envie de changer d’activité.

 

Quand le faire ?

Dans tous les cas décrits ci-dessus, vendre son entreprise est une décision qui ne se prend pas à la légère et que l’on doit anticiper au moins deux ou trois ans à l’avance. Il faut choisir le bon moment. Vous êtes moins pressé s’il s’agit d’un problème d’âge, même si ce n’est pas facile d’admettre qu’il faut passer la main. Vous serez plus impatient si vous avez un autre projet de création ou de rachat.

 

Être sûr de sa décision

Il arrive que des chefs d’entreprise ou patrons de PME à vendre changent d’avis au dernier moment après avoir pourtant enclenché toutes les démarches. Outre l’aspect financier, c’est une part de sécurité qui disparaît, le fait de ne plus être reconnu comme dirigeant, d’être écarté socialement. Se pose la question de ce que l’on va faire chaque matin en se levant, ne plus aller au bureau ou au magasin, disposer tout à coup de trop de temps…

 

Préparer sa cession d'entreprise

A qui céder sa société ou son commerce ?

La transmission et la reprise de l’entreprise familiale

Dans le cas d’une entreprise familiale, cela peut paraître évident de passer le relais à un de ses enfants ou un membre de la famille. La priorité est d’évoquer votre proposition franchement avec fils, filles, petits-enfants, neveux ou nièces. Quelquefois, ils travaillent déjà dans l’entreprise. En cas de cession à un « étranger », le sujet peut devenir épineux s’ils ne souhaitent pas rester après votre départ. Et si c’était un frein pour les repreneurs éventuels, qui n’apprécieront guère qu’on leur « lègue » certains de vos proches ? Cela mérite d’être abordé dans les négociations et précisé dans les clauses du contrat.

La reprise d’entreprise par un employé

Le même problème existe avec le personnel, l’un de vos cadres est-il capable de reprendre ? Est-il intéressé ? Là aussi, il faut en parler confidentiellement avant les délais légaux de communication. Les banques sont assez rassurées de cette solution interne, qui garantit le plus souvent la poursuite de l’activité.

Trouver un repreneur pour son activité

Dans le cas ou aucune des solutions précédentes ne peut-être envisager, il faut trouver un repreneur extérieur à l’entreprise.

Les conséquences sur le patrimoine

De toutes les façons, la cession ayant des retombées sur la situation patrimoniale, la famille tient une place prépondérante dans votre décision. En ce domaine également, il faut anticiper en faisant avec un professionnel une analyse approfondie de l’existant, effectuer éventuellement des donations, modifier son contrat de mariage, réinvestir le produit de la vente. C’est le moment de décider si l’on déménage lorsqu’on habite au-dessus de son commerce, si l’on conserve l’immobilier de l’entreprise, si l’on garde sa voiture.

 

Êtes-vous prêt pour une nouvelle vie ?

Il faut être certain de vouloir partir et de tourner une page primordiale de sa vie. L’idéal est de prévoir bien avant son départ et de commencer à se décharger progressivement sur ses collaborateurs. N’hésitez pas à prendre du temps pour vous et à vous lancer dans une nouvelle passion !