Se préparer à la reprise d'une entreprise

C'est aussi entreprendre que se lancer dans la reprise d'une société existante, en l'aidant à se développer, se transformer et en lui donnant votre impulsion personnelle. Mais attention ! Il est souvent nécessaire de se préparer à la reprise d'entreprise pendant plusieurs mois et en y consacrant au moins une vingtaine d'heures par semaine. Et il faut envisager de se faire aider par des professionnels qui vous accompagneront tout au long de cette initiative passionnante, mais qui va bouleverser votre vie.

WP-TA-71-DT-RE-H1

MeetPRO

Posez-vous les bonnes questions sur votre motivation

Vous êtes en fin de contrat de travail ou bien au chômage ? Vous lancer dans une reprise vous poussera à vous remettre en cause et surtout à découvrir un nouvel univers complexe, fait de réglementations et de données économiques à absorber. Ne nous mentons pas, la charge de travail est importante. Et si l’aventure est exaltante, elle n’en demeure pas moins ardue avec des journées très chargées. C’est votre projet, mais soyez sûr de tenir la distance et la durée.

Acceptez de prendre des risques

Ce sera VOTRE entreprise, plus de patron au dessus de vous, mais vous serez aussi le seul à décider dans des situations parfois difficiles face à des partenaires, des banquiers, des fournisseurs, des salariés. Vous n’aurez plus non plus l’assurance d’un revenu régulier. Ainsi il se peut que vous connaissiez  l’inconfort relatif de rentrées financières fluctuantes. En retour, vous serez plus indépendant et pourrez organiser et construire comme vous le sentez. C’est la compensation inestimable des risques financiers que vous aurez accepté de prendre.

Faites le bilan de vos compétences

Vous étiez peut être cadre et aviez autour de vous une structure étoffée. Reprendre une petite ou moyenne entreprise en activité relève souvent de l’inconnu, du fait du nombre plus réduit de salariés – ce qui peut entraîner des absences et donc de la désorganisation dans les tâches quotidiennes -, de l’inexistence de réunions régulières du personnel ou de consignes écrites. C’est un autre monde à aborder avec diplomatie et humilité.  De nombreux organismes publics ou privés proposent des bilans personnalisés de compétences pour évaluer vos aptitudes et vos motivations, afin de vous conforter dans votre nouveau choix de vie.

N’hésitez pas à vous remettre à niveau

On peut être cadre supérieur ou surdiplômé et avoir des lacunes dans certains domaines techniques, juridiques ou financiers. Le droit à la formation est prévu pour cela et on peut utilement compléter son bagage en gestion, marketing, informatique… Les formations sont diversifiées en matière de cession/reprise d’entreprises, auprès des CCI, Chambres de métiers, l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE), l’Institut du Contrôle de Gestion (ICG), etc.

Préparer son projet de reprise d'entreprise

N’oubliez pas la famille !

Avant de franchir le pas de la reprise d’entreprise, vous aurez à convaincre votre entourage familial. Ce dernier devra vous suivre et vous soutenir, peut-être aussi déménager dans une autre région ou une autre ville. Ce n’est facile ni pour le conjoint ou conjointe qui peut avoir sa propre activité, ni pour les enfants et adolescents… L’engagement financier que vous aurez à consentir demande également l’accord du conjoint, tout comme les risques que vous allez prendre ensemble. C’est évidemment un projet qui se construit en couple et en famille, pensez-y !