Les aides à la reprise d'une entreprise

La reprise est un processus complexe qui demande un soutien logistique et financier. Outre votre apport personnel et l'appui de votre banquier, il ne faut donc pas hésiter à chercher des aides auprès des organismes publics, qui encouragent fortement la reprise ou la création d'entreprise. Toute une batterie de dispositifs pécuniaires sont disponibles, à vous de trouver le plus adapté à votre situation.

WP-TA-75-DT-RE-H1

MeetPRO

Les aides à l’accompagnement dans le développement du projet

Pour cela, il faut impérativement vous faire accompagner dans l’élaboration de votre projet. Il est indispensable de s’adresser à des experts de la reprise d’entreprise, qui ont toutes les données pour rendre votre projet plus solide et plus “crédible”. Ils sauront vous guider efficacement dans le dédale des formalités et des aides existantes, sur vos droits mais aussi vos devoirs et les obligations auxquelles vous devez vous soumettre.

Les aides financières à la reprise d’entreprise

De nombreux organismes proposent des aides financières, qui varient selon les administrations, les régions et votre situation personnelle (demandeur d’emploi, bénéficiaire du RSA, de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), jeune de moins de 25 ans, chômeur de plus de 50 ans, habitant des Zones Urbaines Sensibles, jeune agriculteur etc.). Ces aides peuvent prendre différentes formes : prêts d’honneurs, exonérations fiscales, micro-crédits.

Parmi tous ces soutiens, l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE) s’adresse sous certaines conditions, aux demandeurs d’emploi bénéficiant de l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi). Il s’agit d’une avance en capital, qui peut être égale à 45% des allocations qu’il vous reste à percevoir à la date de la reprise d’entreprise. C’est auprès de votre agence Pôle Emploi que vous devez faire votre demande.

Il existe également des aides pour favoriser l’entrepreneuriat au féminin. De même certaines régions françaises ont mis en place des dispositifs propres aux particularités de leur territoire. Enfin, les aides peuvent varier en fonction du type de reprise, par exemple certains soutiens financiers sont destinés aux entreprises innovantes et aux start-up.

aides financières à la reprise d'entrerprise

Comment s’informer sur les aides à la reprise ?

Les sites internet qui recensent de manière précise et ciblée, les aides à disposition des repreneurs, sont très nombreux. On peut faire une première sélection par secteur d’activité et lieu d’implantation souhaités. Dans la nouvelle répartition des compétences administratives, les Conseils régionaux (des 13 nouvelles régions françaises créées en 2016) ont un rôle primordial en matière de développement économique. C’est donc une piste à étudier sérieusement dans le recensement des aides disponibles. Et les sites des Chambres de Commerce et Chambres de Métiers de votre région sont aussi bien documentés sur toutes les aides et formations. Un rendez-vous auprès d’un conseiller de la CCI ou de la CMA de votre lieu de résidence vous aidera à y voir plus clair avant de vous lancer.

Les concours, challenges, prix et trophées

Il existe désormais des dizaines de concours destinés aux créateurs ou repreneurs d’entreprise à travers la France. Baptisées « Bourses »,« Trophées « , « Espoirs », « Pépites » ou « Graines de… », ces compétitions organisées par branches professionnelles, départements ou régions, sont récompensées par des dotations financières, un accompagnement à la création ou l’installation, un parrainage ou un plan-media.
Cela peut être un bon coup de pouce pour mettre le pied à l’étrier et se sentir moins seul au démarrage de son projet.