Reprendre une épicerie dans un village

Vous voulez lancer votre propre business, mais vous ne savez pas où commencer ? Reprendre une épicerie dans un village peut être bon début. Si c'est votre première reprise et que vous n'avez pas de repère, vous trouverez ci-après, quelques conseils pour bien démarrer.

WP-PO-RE-H2

MeetPRO

La reprise d’une épicerie dans un village, les points positifs et négatifs

Reprendre une épicerie dans un village présente de nombreux points positifs.

  • Premièrement, vous évitez tous les tracas de la construction d’une nouvelle épicerie. Vous n’avez pas besoin de passer toutes les procédures légales, vous n’aurez pas besoin de chercher du matériel…
  • Deuxièmement, vous avez un meilleur taux de pérennité. Les statistiques montrent, en effet, que les reprises présentent un taux de pérennité plus élevé que les nouveaux commerces.
  • Troisièmement, vous êtes plus susceptible de recevoir un prêt de la banque. En effet, vous aurez moins de mal à convaincre la banque pour demander un prêt en cas de reprise.
  • Quatrièmement, vous pouvez bénéficier d’aide. Selon les zones, l’État propose différentes aides. Il y a les zones de revitalisation rurale, les zones d’aide à finalité régional, etc.

Pour bien juger l’opportunité, ne vous laisser pas aveugler par les points positifs, il faut aussi et surtout prendre en compte les points négatifs pour essayer de les corriger.

En effet, vous pourrez avoir besoin de renouveler le matériel s’il est endommagé ou obsolète par exemple (caisse, postes informatiques, rayonnages, étals…).

Ou encore, si, auparavant, l’épicerie n’avait pas très bonne image, vous devrez la redorer. Essayez de comprendre quelles étaient les raisons de cette mauvaise image pour corriger le tir.

 

Les différents points essentiels à connaitre avant d’acheter une épicerie

 

Réaliser une étude de marché

Afin d’éviter les regrets, voici quelques points que vous devrez vérifier avant de reprendre une épicerie dans un village. Tout d’abord, vous devez connaitre les habitudes de consommation des villageois. Cela vous aidera à mieux connaitre leurs besoins, leurs attentes et leurs envies pour choisir les produits à mettre en vente dans votre épicerie. Ensuite, vous devez savoir s’il y a également d’autres épiceries dans le village ou aux alentours. Vous devez savoir leur nombre, leur envergure et les produits vendus. Les habitants du village peuvent avoir d’autres habitudes et préférer se rendre au supermarché dans la ville à proximité. Soyez vigilant et ne négligez pas votre étude de marché pour connaitre votre potentiel commercial dans cette zone rurale (concurrence, clientèle, fournisseur…).

Interroger le Cédant

Notez toutes les questions que vous vous posez pour obtenir toutes les informations du Cédant lors de vos rendez-vous. Vous devez profiter de ces moments pour trouver les réponses à toutes vos questions. Par exemple, pourquoi il a décidé de vendre son épicerie, a-t-il déjà fait l’objet d’un cambriolage, etc. Cela vous permettra de vous rendre compte de la situation. Faites attention à ne pas croire sur parole le Cédant, il peut très bien vous cacher certaines informations pour vendre plus rapidement son épicerie. C’est pourquoi, il est également nécessaire de vous faire votre propre idée en allant chercher les informations par vous-même, en réalisant une étude mais également en allant discuter avec les habitants. Si vous trouvez un bar dans le village, c’est le bon endroit pour récolter les informations dont vous aurez besoin.

 

panier de course

Réussir à reprendre une épicerie dans un village

 

Avoir le sens du relationnel

Si vous êtes nouveau dans le commerce ou la gestion d’entreprise. Il faut au moins suivre un minimum de formation, cela vous évitera de faire de graves erreurs. Vous avez aussi la possibilité de vous faire accompagner par des experts de l’entreprise. De plus, en campagne, ouvrir une épicerie est différent. La relation avec les clients n’est pas la même.  Vous aurez affaire des habitués. Il est important de connaître plus personnellement vos clients, leurs habitudes, leurs goûts personnels, les satisfaire au mieux et ainsi votre relation sera plus renforcée. Un client satisfait est un client fidèle. Il est primordial pour vous d’avoir le sens du contact, d’être sympathique en tant que commerçant. Vous pouvez être sûr que si ce n’est pas le cas, vos clients préféreront faire quelques kilomètres en plus pour faire leurs courses.

 

Former son équipe

En tant que propriétaire et chef d’entreprise, vous devez vous entourer de personnes de confiance et des personnes compétentes. Vous ne serez surement pas tout le temps à l’épicerie et vous déléguerez le travail à une autre personne. Il sera alors, peut-être, nécessaire de former votre personnel. Cette formation peut être faite par vous si vous vous en sentez capable ou via un organisme de formation.

 

Étoffer son offre de service

En outre, dans un village où le nombre de clients est restreint, il faut maximiser au plus la qualité de service et les produits proposés. Cela vous aidera à les fidéliser. Vous devez fournir à votre clientèle tout ce dont elle a besoin pour qu’elle n’aille pas ailleurs acheter ce qui lui manque, c’est le meilleur moyen pour la perdre.

Ayez des objectifs clairs et précis, une bonne connaissance de votre zone d’implantation, de votre clientèle et la reprise d’une épicerie dans un village sera une réussite.

Aperçu de quelques offres de transmission et cession d'entreprise