Reprendre une épicerie bio

Vous êtes en quête de nouvelles perspectives ? Vous êtes un fervent de la nature et de l’environnement ? Pourquoi ne pas reprendre une épicerie bio ? Vous pouvez trouver les offres qui vous conviennent sur la plateforme MeetPRO. Ce marché étant en plein essor connaît des circonstances positives qui sont à votre avantage. Bonne initiative, mais qui requiert toutefois une décision mûrement réfléchie, la reprise d’une épicerie bio doit se faire sur la base de sélection. Cela nécessite alors une étude préalable.

WP-PO-RE-H2

MeetPRO

Les atouts d’une épicerie bio

Le marché du bio a été d’emblée tenu par les épiceries. Même si désormais, les produits bio sont accessibles dans les grandes surfaces, les épiceries, berceau de ce marché, restent en tête de liste des fournisseurs bio. Plus proches et plus accessibles, les épiceries bio offre des produits frais en quantité limitée et aspire plus confiance. Reprendre une épicerie bio est donc promoteur.

Plébiscité par de nombreux acteurs, le régime bio gagne de plus en plus de consommateurs. Cela est alors une aubaine pour le business. Par ailleurs, aujourd’hui, davantage de producteurs et de fermiers cultivent le bio pour attendre ce marché grandissant. Même si la part des exploitations françaises engagées dans l’agriculture biologique ne représente que 8,3 %. Aujourd’hui le marché bio représente 9,7 milliards € de chiffre d’affaires. Entre 2017 et 2018, la valeur des achats des produits alimentaires issus de l’agriculture biologique a progressé de 1,4 milliard d’euros soit une croissance de +15,7. 5 % de la consommation alimentaire des ménages est consacrée aux produits bio. (Source : AgenceBio)

Ces faits sont alors de réelles sources de motivation pour les intermédiaires, les distributeurs des produits et aliments dont les épiceries.

 

Reprendre une épicerie bio, les points clés

La reprise d’une épicerie bio doit tenir compte de l’emplacement. Si vous êtes placés au cœur d’un bon flux de passages et jouissez d’une bonne visibilité, c’est un bon levier de développement pour vous. Il est également important d’analyser la clientèle et notamment son volume. Est-ce que la population de votre zone de chalandise est sensible à la consommation de produits bio et sinon pourquoi ? Si la cause est l’absence d’épiceries bio, c’est un manque à gagner pour vous.  De par la spécificité du marché, favoriser un bon emplacement même si le coup est plus élevé n’est pas négligeable pour attirer la clientèle présente aux alentours.

Lorsque vous reprenez une épicerie bio, il ne faut pas avoir peur de questionner le Cédant sur les motifs de la vente. Regardez les comptes, la curiosité n’est pas ici un défaut, mais une nécessité. Vous pouvez demander au cédant de vous remettre les bilans des comptes des années précédentes. Vous aurez alors une idée plus précise des forces et faiblesses du commerce à acheter.

légumes bio

Reprendre une épicerie bio, les réglementations

En reprenant une épicerie bio, il est nécessaire de suivre des démarches administratives et juridiques en la matière. Vous n’avez pas besoin de diplôme pour la reprise d’une épicerie bio, il est toutefois obligatoire de s’enregistrer au registre du commerce et des sociétés.

En reprenant une épicerie dite bio, vous devez vous engager à respecter les normes européennes concernant les produits biologiques. Aucun contrôle n’est requis pour la vente de produit bio préemballé. Mais si vous vendez des produits bio en vrac, vous devrez le notifier à l’Agence Bio.

Quant aux procédures juridiques, il faut d’un côté procéder à la reprise et se charger de la situation de l’épicerie. Par exemple, il vous faut signer la reprise du bail commercial et rédiger les actes de vente entre autres. Pour que ce soit en règle, la rédaction et la signature doivent se faire en présence d’une personne de loi, comme un notaire.

Aperçu de quelques offres de transmission et cession d'entreprise